[Newsletter 265] Conception de formation Digital Learning : 20 règles et principes

le 08/02/2021

Pour les formateurs, concevoir une formation en salle n’est pas un défi, bien au contraire. Mais les demandes portent maintenant sur des formations à distance (ou Digital Learning), et pour certains, c’est la grande inconnue. Par où commencer ? Quelles activités imaginer ? Quels supports utiliser ? Et comment les produire ? Revue de bonnes pratiques.

  1. Ne pas chercher à transposer, mais seulement s’inspirer du présentiel : la formation à distance a trop de différences avec la formation en salle pour s’accommoder d’une simple transposition.
  2. Ne plus utiliser PowerPoint : parce que !
  3. Concevoir un parcours en termes d’activité de formation et pas de contenu : le point de départ de la conception est ce que l’apprenant doit « faire » pour apprendre et pas ce qu’il doit apprendre.
  4. Rester modeste dans la production des ressources : utiliser des outils simples comme Genial.ly Sway ou Canva pour produire des ressources et laisser Storyline à ceux qui ont le temps et les compétences nécessaires, et essayer Parcooroo avant de lorgner vers un LMS.
  5. Prendre exemple de l’audiovisuel pour la narration : les documentaires sont d’excellentes sources d’inspiration pédagogique.
  6. S’inspirer de quelques Youtubeurs : Mickaël Launey, Bruce Benamran, David Louapre
  7. Les outils ne sont pas là pour vous aider, mais pour vous emm… : plus précisément, les outils commencent pas vous emm… avant de vous aider.
  8. Pas besoin de caméra à 1 000 € pour tourner des vidéos pédagogiques : un smartphone suffit, mais surtout un micro, et un éclairage (voire une petite formation).
  9. Penser expérience utilisateur et non transmission de connaissance : imaginer un parcours d’apprentissage multimodale riche
  10. Raconter une histoire plutôt que faire un cours : former c’est incarner le savoir à transmettre, alors quand le formateur n’est pas là, c’est le narrateur qui prend sa place.
  11. En classe virtuelle, passer plus de temps à écouter qu’à parler : les classes virtuelles sont bien plus utiles pour répondre aux questions que pour transmettre du savoir et encore du savoir.
  12. Utiliser les outils que l’on maîtrise plutôt que ceux qui séduisent : sauf PowerPoint ! (cf. point 2)
  13. Arrêter vraiment d’utiliser PowerPoint : combien de fois faudra-t-il le dire !
  14. Parier sur l’intelligence des apprenants plutôt que sur leur mémoire : bien plus que mémoriser, l’important est de comprendre.
  15. Rester humain : C’est l’humain qui transmet le savoir et pas l’inverse.
  16. Anticiper toutes les difficultés, incompréhensions, erreurs possibles : aie ! c’est la mauvaise nouvelle, parce que pour 1 bonne façon de faire, il y a 10 façons de se tromper.
  17. Varier les plaisirs : alterner les rythmes, les difficultés, les outils, les activités,…
  18. Fractionner en séquences courtes : la tendance est au court (et pas qu’au printemps).
  19. Ne pas imposer de contraintes inutiles : distinguer l’important du facultatif, autoriser la consultation non linéaire, définir objectivement les conditions d’achèvement et de réussite, et pas tout voir, tout réussir.
  20. Rester présent à distance pour accompagner les apprenants : l’opposé de présence, c’est absence et non distance.

« Concevoir une formation ? fastoche ! » — Émile Coué


Les abonnés BEST et MAGIC peuvent écouter cette Newsletter en Podcast